• Accueil

Christine Van Acker (biographie)

auto 002_1

L'auteur, dénommé Christine Van Acker, n° de registre national 610808 132 92, est un eucaryote métazoaire hétérotrophe appartenant au règne animal, embranchement des vertébés, à reproduction sexuée. Cet hominidé femelle, omnivore, a été programmé génétiquement pour servir d'outil à la libre expression de ses composants chimiques. Dans une recherche assidue de l'élément premier, ce primate oeuvre dans la littérature comme la taupe aveugle gratte la terre de ses longues galeries vides, rejetant des mots à la surface, résidus de ses avancées dans le coeur de la matière qui la compose, et sans autre espoir que celui de rejoindre l'inanimé, au coeur de toute présence.

« Abstractrice de quintessence » est une dénomination qui lui conviendrait parfaitement si elle n'avait déjà été prise par  e sieur Alcofribas : son attitude spirituelle et intellectuelle est faite d'indifférence stoïcienne à ce qui ne dépend pas d'elle, son optimisme reste indéfectible et l'appelle à rester joyeuse, à tout prendre « en bonne part »

 

 J'accepte mieux aujourd'hui que le monde soit composé de gens qui parlent - ce sont les plus nombreux - et de gens qui ne parlent pas : je fais partie de la seconde catégorie et il n'y a pas d'explication à cette évidence, que j'admets comme d'avoir les yeux bruns et la peau blanche. Franz Bartelt, Je ne sais pas parler, ed.Finitude

Un bel article à lire ici (page 6) : www.luxembourg-belge.be

Activités principales à ce jour :

- Conception, mise en oeuvre, réalisation de projets radios et littéraires pour l'asbl Les Grands Lunaires.

- Auteur de documentaires et de fictions radiophoniques et sonores, auteur de récits, de pièces de théâtre et de fictions.

- Animatrice d'ateliers d'écriture (membre active du réseau Kalame).

Couronnes et médailles :

Grand Prix SGDL de la fiction radio et prix Radiophonies (histoires courtes ) avec « La dernière pierre », Paris, 2009

Prix du documentaire radio SCAM, Bruxelles, 2006

Grand prix de la Communauté Française de Belgique pour « Yvonne et le chant de l'eau », docu-fiction radio, Bruxelles, 2001

Lauréate du Polar de la Une, avec « La main gauche », Bruxelles, 1991

« Feu Mr Kolt », théâtre, est sélectionné par le comité de lecture du Théâtre National en 2007 et par le comité de lecture du Théâtre de l'Est parisien en 2008 pour la participation au Prix des lycéens

Représente la création sonore belge au Festival Longueur d'Ondes, à Brest, en décembre 2008

Participation en septembre 2009 au Festival Radiophonies avec « La dernière pierre », fiction

Participation au Festival Phonurgia Nova, décembre 2009, à Arles, avec « La dernière pierre »

 

 

© Les Grands Lunaires, 2017