• Accueil

MOI, JE PARLE (docu, subventionné)

 

perroquet vigilant_1

Le prix de la meilleure écriture offert par la Scam Belgique  (Société Civile des Auteurs Multi-média) a été attribué à  « Moi, je parle », en mai 2014

 

http://www.monophonic2014.be/programme/concours-remise-des-prix

Qu'est-ce qui nous pousse, avec un magnétophone, avec un jouet, un répondeur, à capter les sons du monde et à vouloir les restituer aux autres ? Le perroquet serait-il notre premier magnétophone, notre premier miroir vocal ?

C'est ce que j'ai eu envie d'explorer en partant à la rencontre d'archives sonores (publiques et personnelles) et de la préhistoire de l'enregistrement technique, de perroquets et de leurs maîtres, d'un ventriloque, et de ce qui, aujourd'hui, nous permet de reproduire la voix humaine.

Un hommage à la voix, à l'enregistreur et... aux perroquets.

N'y a-t-il pas de plus grand mystère qu'un perroquet qui vous regarde de côté et ne vous dit rien ?

 
Le jury a trouvé remarquable pas seulement la fraîcheur et l'intelligence du sujet, mais particulièrement la proposition d'une écriture non-linéaire et polyphonique. Le sujet, une question ouverte, se dévoile petit à petit, tout au long de la pièce, en provocant une tension et un forte intérêt qui se garde jusqu'à la fin.
Anna Raimondo, membre du jury
 
Mon émotion fut très grande ce samedi lors de l'annonce des résultats du concours au festival Monophonic. Bravo pour ce prix!
Je suis très heureuse que tu te sois distinguée de la sorte. A travers un travail constant et soutenu, déterminé, tu avances sans t'arrêter
avec une foi pour ce média que je partage pleinement. Bravo donc, et merci!
Sylvie Deroeck
 
Je me suis endormie avec des images de bleu, de vert, de jaune...
C'est fascinant un perroquet, un chant d'oiseaux lyonnais! Et Julot, mon préféré je crois!
Ou le chant clair de ta tante, ton grand-père ou nos grands poètes.... C'est beau. Incroyable de retrouver ça, je trouve.
Ce doit être à chaque fois une aventure pour toi de partir avec ton enregistreur, ton " grave-voix", une liberté!
Ton micro comme objet transitionnel qui fait le lien entre toi, tes recherches et les autres, leurs vies.
Un voyage plus un voyage plus un voyage .... L'intérieur-l'extérieur/ le bureau-le monde.
J'ai adoré et je t'avoue que ça faisait longtemps que je ne m'étais installée dans mon canap' juste pour écouter des voix, des chants, des mémoires... J'y ai appris plein de choses aussi, c'est anthropologique, artistique, radiophonique... c'est gai!
Noémie D.
 
J'ai écouté avec une grande curiosité ton documentaire "moi je parle" hier après-midi. Comme j'étais patraque c'était parfait ! J'ai écouté le dernier épisode avec le perroq' Vasco, mon perroquet, très intrigué par certains sons qu'il entendait sortir du téléphone : ))
J'ai beaucoup aimé ton travail, cette matière sonore à penser, de l'enregistreur à l'avatar après sa mort, de la créature qui prend le pas sur le créateur (le ventriloque, extraordinaire !), du télescopage des pistes assemblées. ça fait un bien fou d'entendre un documentaire comme ça qui construit comme on pense : par associations, aimantations et rapprochements. Magnifique travail que je suis très contente d'avoir découvert.
Antoinette B.

 

 

© Les Grands Lunaires, 2021

Webmaster : Better Web