• Accueil

LES BONNES NOUVELLES

couverture

           Illustration : Fabien Mérelle

Les bonnes nouvelles ont été éditées par Les grands lunaires, en mai 2022. Ce livre n'a pas de diffuseur. Pour le commander : les.grands.lunaires (@)skynet.be.

4ème de couverture :

L’urgence et l’amour — comment appeler ça autrement ? – me poussent à t’écrire pour te donner une nouvelle fois la vie, l’envie. La ténacité du vivant t’a fait naître, il y a vingt ans, à travers moi, par l’entremise de notre désir de ton père et du mien. À l’époque, la question s’était posée : avions-nous le droit d’ouvrir les voies de l’existence à un nouvel humain sur la Terre que nous ne trouvions plus présentable en l’état ? Etait-il encore possible de vouloir naître ? Y avait-il eu un moment dans l’histoire humaine où la question ne s’était pas posée ? Une région du Monde où elle n’avait nulle raison d’être ? Car nous étions de ces parents qui réfléchissent avant de s’ensemencer. Nous avions cette liberté qui manque à tant d’autres. Dire non à la vie.

L'avis des lecteurs :

"Il y a beaucoup de belles pages ; l'écriture est toujours à la hauteur du sujet qui mériterait des séances de réflexion et de partage. A l'âge où j'ai "fait" des enfants, j'étais irréfléchi, bouillant de vie et bien trop impatient pour penser à ce que je faisais, et puis la question ne se posait pas à l'époque. Ton livre la pose clairement, mais à la lumière d'un siècle qui a perdu la foi et qui n'envisage plus que l'apocalypse. C'est une manière de voir et de sentir (je ne suis hélas pas une mère) que je ne partage pas entièrement ou plutôt que je suis loin de partager dans ces termes, tout en restant ouvert à la "discussion" (je mets entre parenthèses, car je déteste ce mot). J'aime la tendresse en ta voix quand tu parles à ton fils ; les pages sur la bibliothèque, tu les as écrites à ma place ; le texte sur les pietàs sont très belles et d'une grande justesse ; etc, etc. Guy.G

"Le texte est très fort et très juste ! Pour paraphraser Lacan, l’adolescence est un continent noir ! Le lecteur se pose évidemment la question de savoir comment le fiston a reçu le livre… même s’il ne lit pas, il l’aura certainement lu avec avidité". Alain D.

"J’ai relu votre cri, crayon en main. J’ai repassé au fluo les passages qui ont retenu mon attention et les ai recopiés. C’est en effet le cri d’une Pieta digne d’Anto Carte ou  de Constantin Meunier ( « le coup de grisou ») ou de Käthe Kollwitz, la nouvelle Mutter Courage. 

Walter Benjamin,: “Nur um der Hoffnunglosen willen ist uns die Hoffnung gegeben”. (“It is only for the sake of those without hope that hope is given to us.”) Pensée 68-778 "C'est en raison de ceux qui sont sans espérance que l'espoir nous est donné".

Bernanos : "La plus haute forme de l'espérance, c'est le désespoir surmonté."" Marc.G

 

"Merci de m’avoir envoyé ce beau texte, qu’on lit avec l’oreille, 
en se disant qu’il devrait être enregistré ou dit sur une scène. 
La couve est magnifique… Le propos ramifié et délicat, profond, audacieux aussi 
(comment oser écrire sur son enfant, qu’en dira-t'il, etc.). A déguster plutôt qu’à lire. Caroline.L

j'ai lu Les bonnes nouvelles. J'en ai été très touchée. Ca me parle, à un autre moment. J'ai eu le cœur serré de lire certains passages, de ce que c'est de constater que l'enfant n'a pas toujours voulu prendre ce qu'on lui tendait. Je trouve ça un livre poignant en fait. Catherine P.

Ce livre "placenta" m'a énormément touchée et fait réfléchir. Ayant moi-même une seule enfant, je m'y suis reconnue évidemment dans une résonnance troublante avec tes mots. Je trouve ton projet formidable, de redonner une seconde fois la vie et l'envie. Merci!! Isabelle DP
 
Un post sur FB :
Que se passe-t-il dans la capitale parisienne en ce moment !? Un engouement formidable pour le dernier livre " Les bonnes nouvelles" de Christine van Acker fait l'unanimité. À chaque coin de rue, assis, debout, allongé, installé en terrasse ou même en vélo, dans le métro, on rencontre un lecteur plongé dans son livre. Le public dévore les lignes de l'auteure belge aussi avidement que les macarons de chez Ladurée ! C'est inédit : des milliers de personnes se mettent à réfléchir à l'existence, à l'avenir, à leur destinée et celle de leur progéniture ! Le plus stupéfiant est que nombre d'entre eux, changent totalement de vie après cette lecture ! Les embouteillages dans le sens Paris-province dues aux habituels départs aoûtiens, sont remplacés cette année par la prise de conscience déclenchée par ce livre. Le gouvernement très inquiet, débattra lundi, en conseil des ministres Exceptionnel, de l'interdiction d'une telle publication et n'hésitera pas à réclamer de nouveau : l'état d'urgence si nécessaire... En attendant si vous désirez vous aussi vous le procurer, contactez directement l'auteure mais dépêchez-vous, il y a urgence ! Happy Culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

'jeunes' 'Fabien Mérelle' 'école' 'effondrement

© Les Grands Lunaires, 2022

Webmaster : Better Web