• Accueil

Le voyage de Roman en Wallonie (docu, subventionné)

Notre fils avait trois ans, l'âge de ceux qui aiment qu'on leur chante des risettes aux doigts, des sauteuses, des berceuses,

ces chants de rien qui, nous le pensons, sont les racines affectives d'une langue.

La Wallonie, la Corse, la Catalogne, le Pays Basque et la Bretagne se sont fait tirer le portrait à travers leurs langues « minorisées »,

leurs contes, leurs chants et leurs souvenirs d'enfance.

Nous sommes allés chercher non loin de chez nous quelque chose de nous tous, si étranger et si familier à la fois,

si fragile et tellement en danger.

 

Le voyage de Roman en Wallonie, partie 1

Le voyage de Roman en Wallonie, partie 2

Le voyage de Roman en Wallonie, partie 3

Le voyage de Roman en Wallonie, partie 4

 

2001

Avec le soutien du fonds d'aide à la création radiophonique

de la Communauté française de Belgique

Commentaires  

# Manel 13-03-2011 15:25
Merci.
Répondre
# desmet jacques 31-12-2012 13:37
Nosse Walonîye, c'èst sès djins !

Dès coméres èt dès-omes qui n'ont nin stî fastrouyîs dins l' minme locîye come do stofé.
Todi maîsse di zèls minmes, tièstus come dès baudèts, voltî chinârds, mins avou on keûr t-ossi laudje qu'one pwate di grègne, dès-idéyes plin leû tièsse, bin dins leûs djins.
Divant mès quate cinq ans, nosse man m'a aprins dès mots qu'on n' conèt nin è francès trop pôves po polu valu l' minme, pace qui l' « Académie » ni lès sét r'mète à s' môde, pace qui li scole dit ci, pace qui l' Tévé dit ça...
Au bon timps, lès s'minces qu'on-z-a sèmé d'vant l'iviêr, sint'nut l' lumîre, sint'nut qui l' solia èst la. Èt on bia djoû, on djèrmon trivièsse li dagn. On plomion tot vèt' ravike.
Ça s' loume : « potchî foû ».
Dj'a sondjî, si vos lîjoz tot ç' qui va sûre, qui lès mots d' vosse man, potch'rin' foû d' vosse tièsse, potch'rin' foû d' vos lèpes po vos-èfants.
Dj'a sondjî ...

Mauj'ni
Répondre
© Les Grands Lunaires, 2017