LA BETE A BON DOS

A paraître le 1er mars 2018, dans la collection Biophilia, chez José Corti.

LECTURES BETES :

L'adieu est un signe, Joël Vernet, Fata Morgana, 2015

Laponie

Un élan est apparu de la forêt, venant vers moi qui n'allais nulle part, contemplant mes chaussures maculées de poussière. Nous nous sommes arrêtés, étonnés de nous trouver là, l'un en face de l'autre, muets peut-être pour toujours. L'un sortant de la nuit des forêts, l'autre des méandres du souvenir. Nous donnions l'impression fugitive d'être de vieux amis. De ses longs bois l'élan dessinait dans le ciel, griffonnait ce manuscrit d'azur. Mon esprit tapait à peine du doigt sur le tambour de ma poitrine. Nous étions immobiles sur cette lisière de n'importe où, nous regardant comme deux frères sauvages.

Citations extraites de L'homme, cet animal raté de Pierre Jouventin, ed.Libre et solidaire

(...) "un animal", cela n'existe pas : il y a deux millions d'espèces très différentes face à une seule, la nôtre.

Ces débats sur "l'âme des bêtes" ou "l'âme des sauvages" ne sont en fait qu'une manière de nier l'Autre et de le placer dans une catégorie inférieure, de disqualifier du statut humain ceux que l'on veut exploiter, de "voler leur âme" à ceux que l'on veut priver de paradis selon les croyances de l'époque.

Sous doute, sommes-nous les champions du Verbe, mais doit-on cacher comme une tare et une tare sur notre blason de maîtres du monde que l'espèce humaine est l'une des rares du monde vivant à ne pas percevoir les ultraviolets qui doublent la palette des couleurs, en particulier celles des fleurs pour les insectes.

Il faut élargir l'humanisme à l'ensemble du monde du vivant comme les autres civilisations moins nombrilistes, moins anthropocentrées que la nôtre l'ont fait, afin de rétablir les liens rompus depuis si longtemps avec notre famille animale.

On a découvert avec surprise que la tromperie et le mensonge n'exigeaient pas un gros cerveau : comme l'a signalé le biologiste américain Peter Marler, le coq qui veut attirer une poule pour copuler, lance le gloussement qui annonce la découverte d'un ver de terre même s'il ne trouve qu'une coquille sans intérêt, mais il reste silencieux à côté d'un autre coq même s'il a trouvé un ver !

"L'homme est la mesure de toutes choses", répète-t-on, mais on oublie qu'aux disciples de Protagoras, Socrate demanda pourquoi le cochon ou le babouin ne serait pas la mesure de toutes choses...

Le respect que nous souhaitons obtenir de l'homme envers ses pareils n'est qu'un cas particulier du respect qu'il devrait ressentir pour toute forme de vie. C.Lévi-Strauss

Deux dangers menacent l'Homme qui observe les animaux : le premier serait de croire que les animaux sont des hommes. Et le deuxième de croire que les hommes sont des animaux. Boris Cyrulnik

Celui qui comprendra les babouins aura fait plus pour la métaphysique que Locke. Charles Darwin

Cet être est réellement le plus étonnant et le plus inconcevable de ceux qui existent sur le globe. On pourrait même ajouter qu'il est de tous les êtres qu'il a pu observer, celui qu'il connaît le moins ; et qu'il ne parviendra jamais à se connaître véritablement que lorsque la nature elle-même lui sera mieux connue. Jean-Baptiste Lamarck

Le fascisme commence quand on insulte un animal, voire l'animal dans l'homme. Jacques Derrida

 

 

 

© Les Grands Lunaires, 2018